Les Gilles de Binche
ne quittent jamais
leur cité natale.

Bienvenue sur le site de la société "Les Arpeyants".

Depuis l'année 2001, le Carnaval de Binche n'a plus tout à fait la même physionomie. Vous l'avez certainement deviné, je vais vous parler de la naissance de notre société.

En l'an 2000, pour différentes raisons, un groupe de jeunes issus de la société "Les Incas" décide de la quitter. Que faire alors ? Changer de société ? Il n'est pas facile d'intégrer un groupe dans une société et être d'accord avec ses choix. Et pourquoi pas fonder une nouvelle société ?

Pari un peu fou, comment sept personnes vont-elles faire pour créer une société ? Nous sommes au mois de mai 2000, il faut boucler notre budget sur à peine six mois. Il faut choisir un nom. Comme certains membres-fondateurs étaient considérés par certains comme des "Arsouyes", de vouloir changer les choses telles qu'elles se vivaient au sein de leur ancienne société, ce sera "Les Arpeyants".
Un "Arpeyant"est synonyme d' "Arsouye", quelqu'un de leste, de vif, qui veut faire évoluer les choses tout en respectant les us et coutumes. C'est un ancien mot patois qui avait complètement disparu du language parlé jusqu'à tomber dans l'oubli pour beaucoup de Binchois. Il nous faut aussi un local, ce sera le "Zouave". Le 13 juin 2000, nous obtenons l'accord de l'ADF qui marque ainsi sa sympathie et son soutien à notre société. Petit à petit, les choses se mettent en place. Nous choisissons la batterie de Daniel Rossi et la musique de Jean-Claude Denis. Nos activités organisées (voyage à Paris, barbecue, souper) nous permettent enfin d'envisager notre première sortie.

L'émotion était grande le soir de notre première répétition. Lorsque nous sommes sortis du "Zouave", nous étions une trentaine, le pari était gagné. "Les Arpeyants" venaient de naître.

Nous sommes plus que jamais fiers d'être Binchois et d'être Gilles dans une cité que beaucoup nous envient. Comme il s'agissait de notre premier Carnaval, nous avons été courtisés par beaucoup de monde. Preuve que Binche reste "el boudène du monde". Notre tradition binchoise est forte et nous sommes certains que de nombreuses générations la protègeront encore pendant longtemps jusqu'au
"Plus Oultre".

© Les Arpeyants 2000-2009
Pour une meilleure navigation sur ce site :